Source: Externe

Avant toute chose, permettez-moi un conseil important : si vous êtes dans une période difficile, que vous n'avez pas le moral, passez votre chemin.

Carole Martinez nous plonge corps et âme dans la France du XIIème siècle et plus particulièrement dans la cellule d'Esclarmonde, une jeune fille qui a décidé de s'offrir à Dieu en vivant recluse jusqu'à sa mort.

Ce joyeux décor étant posé, sachez que rien ne va venir égayer l'affaire, mais alors rien de rien. Ce qui fait de ce roman l'un des plus étranges que j'aie lu jusqu'à présent. La plume est belle mais d'une douleur infinie, qui s'empare du lecteur pour le broyer dans les affres du désespoir.

Je ne peux pas dire que j'ai aimé ce livre, parce que je n'y ai rien trouvé de beau, mais il me faut reconnaître le très grand talent de l'auteure qui méritait bien son Goncourt des lycéens. La force de ses descriptions de l'ambiance, des sentiments des personnages, suscite chez le lecteur bien plus que de l'empathie. J'ai été Esclarmonde. J'ai souffert avec elle, j'ai eu faim et soif avec elle, mon coeur de mère s'est déchiré dans les mots qui venaient à moi presque contre mon gré.

Souffrance, douleur, désespoir...voilà qui ne donne guère envie, et pourtant je recommande cette lecture, à considérer comme une promenade mystique au coeur d'un Moyen-âge presque irréel.

charlotte

Du coup, pour la recette, spontanément là j'ai envie de vous donner celle du pain sec mais quand même ce serait dommage.

Comme notre pauvre Esclarmonde s'extasie pendant quelques pages sur une fraise (en même temps il faut comprendre, un peu de couleur ça lui faisait pas de mal) et parce que ça va remonter le moral, je vous offre ma recette de famille, La charlotte aux fraises

Il vous faut, 500g de fraises, un gros pot de crème fraîche, la même quantité de fromage blanc, des boudoirs (2 paquets), 2 oranges, du sucre

Coupez les fraises en 2, et saupoudrez-les de sucre. Mélangez la crème et le fromage blanc. Pressez le jus des oranges.

Dans un moule à charlotte, tapissez le fond de boudoirs que vous aurez préalablement trempés dans le jus d'orange (attention à faire juste un aller-retour rapide, ne pas trop imbiber les buscuits !) puis faites de même avec le tour du moule.

Mettez une couche de mélange de crème au fond (les boudoirs doivent être bien recouverts) puis couvrez généreusement de fraises. Ajoutez une couche de boudoirs, puis alternez ainsi les couches jusqu'en haut du moule.

Conservez au moins 12h au réfrigérateur avant de déguster. Bon appétit !