CVT_Puzzle_300

Enthousiasmée par le dernier Franck Thilliez, me voilà repartie à l'assaut de sa bibliographie avec Puzzle, qui ne fait pas partie des aventures de ses personnages récurrents.

Puzzle, ce sont des meurtres au tournevis orange, de joyeux compères qui gambadent dans un hôpital psychiatrique désaffecté, un fou qui voyage au doux pays des électrochocs, une chasse au trésor géante avec GO hilares par -15° dans un trou perdu. Vous pouvez hurler, personne ne vous entendra.

Première question que je me pose, pourquoi un tournevis ? c'est vrai, il y a des tas d'armes possibles, mais un tournevis ? Mes études de psychologie, il y a de cela quelques années, me permettent de suggérer que Mr Thilliez a eu des soucis dans le passé avec le montage de meubles suédois. Sans vouloir paraître féministe, j'ai remarqué à de nombreuses reprises que le montage de meubles suédois était mal toléré par la gent masculine, qui répugne à utiliser le mode d'emploi fourni, avec les conséquences malheureuses que cela engendre.

Autre question, pourquoi orange ? De nos jours il existe en effet de nombreux coloris de tournevis, le tournevis orange paraissant quelque peu dépassé. Mon génial cerveau (non lobotomisé) en déduit que Mr Thilliez est né dans les années 70, avènement de la couleur orange, et, plus particulièrement, des tournevis orange.

Vous vous demandez certainement à ce stade pourquoi je ne vous parle pas réellement du livre, c'est qu'en fait je n'ai pas grand-chose à en dire et que j'aime bien Franck Thilliez. Mais voilà, je suis quand même fâchée par ce thriller convenu, un peu tiré par les cheveux, et dont j'ai deviné plus ou moins l'issue à la moitié du roman (et ce n'est pas dû à mon génial cerveau, je pense que tout le monde peut le faire).

Au final, je suis quand même contente de l'avoir lu parce qu'avec la canicule, lire une histoire qui se passe au beau milieu d'une tempête de neige ça rafraîchit un peu.

Mr Thilliez, je vous aime toujours mais je préfère vraiment Hennebelle et Scharko au psychopathe Lucas Chardon (en plus, Lucas ça fait pas tellement prénom de tueur en série...allez j'arrête).

Source: Externe

Je vous propose de vous mettre dans la peau de Lucas Chardon le tueur au tournevis, et de trucider d'ouvrir une noix de coco bien rafraîchissante. A l'aide du tournevis, percez la noix de coco dans l'un de ses "yeux" (trouvez celui qui paraît le plus mou) et videz le jus dans un récipient. Avec le côté non tranchant d'un grand couteau, frappez ensuite la noix de coco en la tournant, de manière à tracer une ligne séparant la noix de coco en deux.

Après c'est à vous de voir ce que vous souhaitez faire de cette noix de coco, personnellement je mixerais la chair avec de l'eau pour faire du lait de coco, à déguster avec du jus d'ananas ou dans un poulet au curry...hummmm. Tous à vos tournevis !!