river

Premier roman de Valérie Geary, Celles de la rivière nous plonge dans un thriller fantastico-poétique, sur fond de relations familiales et de deuil. Rien que ça.

Cocktail détonnant, un peu trop peut-être, car dans tout mélange des genres (sauf rares exceptions) je trouve que certains aspects sont moins bien fouillés que d'autres. A mon sens ici, c'est le côté thriller qui pêche un peu (pêche...la rivière..bon OK c'est nul). La jeune Sam va en effet mener une enquête qui me semble un peu grossière, et avec une efficacité qui m'a souvent parue peu crédible. Peu crédible également ce qui concerne le(la) meurtrier(ère).

En dehors de cette déception, je dois dire que tout le reste du roman m'a enchantée. La plume de Valérie Geary est d'une grande sensibilité, forte et pourtant mélancolique, et a su toucher mon coeur avec l'histoire de ces deux soeurs, Sam et Ollie, et de leur papa, surnommé Ours, qui mène une vie un peu spéciale et semble cacher un certain nombre de secrets. J'ai beaucoup aimé la double narration, d'un côté Sam, pragmatique, ombrageuse mais déterminée, de l'autre la petite Ollie, qui porte sur ses frêles épaules le côté fantastique du roman, très bien dosé.

Celles de la rivière, c'est également un plaidoyer pour une vie plus proche de la nature, qui donne envie d'aller élever des abeilles et dormir dans un tipi, et rêver, rêver au chant des oiseaux et de la Crooked river toute proche.

Enfin, c'est une ode à l'amour familial, avec ou sans les liens du sang d'ailleurs, dans tout ce qu'il a de beau et de compliqué, dans la douleur du deuil aussi, et de la façon dont ceux que nous aimons continuent à vivre même lorsqu'ils sont "partis"

Un très bon moment de lecture, un voyage.

Source: Externe

Comme il est question de miel et de jardin potager, je ne résiste pas au plaisir de partager ma recette de Frites de panais. C'est très simple et bon, et les enfants adorent ça.

Il vous faut :

  • des panais (3 pour 4 personnes si c'est un accompagnement principal)
  • du miel
  • de l'huile d'olive
  • de la cannelle
  • une épice ou mélange que vous aimez : muscade, 4 épices, cumin, moi je mets du Ras al hanout
  • sel, poivre

Préchauffez votre four thermostat 6, 180°.Ôtez la peau des panais à l'aide d'un économe, ainsi que les extrémités, et détaillez en frites. Personnellement j'enlève le coeur fibreux des panais que je ne trouve pas très savoureux.

Dans un saladier, mettez l'huile, le miel, les épices, le sel et le poivre, et mélangez. Il doit y avoir juste de quoi enrober les panais. Ajoutez les frites de panais et mélangez bien. Rajoutez de l'huile et/ou du miel si vous constatez qu'il n'y en a pas assez.

Etalez bien les frites sur une plaque recouverte de papier cuisson, et faites cuire 15/20 min (les frites devront être dorées)

Bon appétit !