28 octobre 2015

Cent ans de solitude

Nous avons tous un petit plaisir culinaire secret que d'autres qualifieraient d'abominable. J'en ai connu qui trempaient des tartines de pain-jambon-roquefort dans du café (outch), moi c'est plutôt le yaourt nature au Nutnut. (On ne juge pas) Je ne pourrais pas mieux qualifier ainsi Cent ans de solitude, l'un des romans les plus étranges qu'il m'ait été donné de lire, pour autant un fabuleux voyage au coeur d'une Amérique du sud à la fois authentique et fantastique où, tels des fourmis rouges dans du caramel, les personnages sont... [Lire la suite]
Posté par Enelye à 10:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

10 octobre 2015

Rien ne s'oppose à la nuit

Et rien ne s'oppose à cette lecture, sauf si éventuellement on a une histoire de famille douloureuse, qui viendra pulser en écho à la souffrance de Delphine de Vigan. Celle-ci nous livre un témoignage brut, saccadé, qui m'a plutôt déconcertée au départ, mais qui finalement crée tout l'intérêt du livre. Il est question de la famille de l'auteure, et surtout de sa maman, Lucile, de sa maladie, de son suicide. Chaque page est empreinte de la difficulté, mais également de la nécessité de Delphine de Vigan à raconter cette mère pas... [Lire la suite]
Posté par Enelye à 11:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
03 juin 2015

La bibliothèque des coeurs cabossés

Je me suis lancée dans cette lecture dans le cadre d'un challenge Babelio (lire un livre dont le thème principal est l'amitié), alors qu'il me faut bien avouer d'emblée que le titre ne m'inspirait pas vraiment. Dont acte. Si vous avez lu l'excellent, le magnifique Cercle littéraire des amateurs d'épluchures de patates (Annie Barrows et Mary Ann Shaffer), surtout, SURTOUT ne commencez pas La bibliothèque des coeurs cabossés parce qu'il ne souffre pas la comparaison. Il me faut vous faire un aveu à ce stade, je n'ai pas fini ce... [Lire la suite]
Posté par Enelye à 13:56 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,
14 mai 2015

Du domaine des murmures

Avant toute chose, permettez-moi un conseil important : si vous êtes dans une période difficile, que vous n'avez pas le moral, passez votre chemin. Carole Martinez nous plonge corps et âme dans la France du XIIème siècle et plus particulièrement dans la cellule d'Esclarmonde, une jeune fille qui a décidé de s'offrir à Dieu en vivant recluse jusqu'à sa mort. Ce joyeux décor étant posé, sachez que rien ne va venir égayer l'affaire, mais alors rien de rien. Ce qui fait de ce roman l'un des plus étranges que j'aie lu jusqu'à présent.... [Lire la suite]
Posté par Enelye à 20:58 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , ,