Source: Externe

Avant tout, un grand merci à James Osmont pour m'avoir de nouveau fait confiance avec cette lecture en avant-première. Pour ceux qui ne le sauraient pas, Dolores est le dernier tome de la trilogie psychiatrique, après Regis et Sandrine. Il est indispensable de les avoir lus avant de se mettre à la dégustation de Dolores.

Regis fut pour moi une grande découverte, une descente en apnée dans un monde sombre et poétique, qui n'appartient qu'à James Osmont. Sandrine était encore plus dérangeante, plus proche, à notre âme défendante. Dolores, pour moi, est multiple dans ce roman. Elle est tous les personnages à la fois, balottés au gré d'un vent délicat et dévastateur, soufflé par un personnage sans corps, à mes yeux le personnage principal du livre : le Mal.

Elle est un peu nous également, parce que ce qui la consume n'a malheureusement rien d'exceptionnel en soi.

Lorsque j'ai vu la couverture, j'avoue avoir été totalement rebutée, et ne pas avoir ressenti l'attraction éprouvée pour celles de Regis et Sandrine. Après ma lecture, je comprends néanmoins ce choix et y adhère totalement, même s'il me fait froid dans le dos. Dolores porte bien son nom, jusqu'à me faire physiquement mal aussi en la contemplant, vaincue par la plume de James Osmont qui a gagné encore en force et en intensité.

J'en ai pris plein les yeux et le coeur, pour un roman qui remplit parfaitement son rôle de dernier d'une trilogie, d'uppercut qui vous laisse pantelant avec une seule pensée un peu niaise au bord des lèvres : whaou. Jusqu'au dernier mot.

Je suis heureuse d'avoir un jour posé les yeux sur la première page de Regis, qui reste malgré tout mon préféré de la trilogie, parce  que, qu'on l'aime ou non, le style de James Osmont apporte quelque chose de novateur dans la littérature actuelle. Une réalité sombre, mise en mots et en musique pour en faire quelque chose de beau. J'espère qu'il y aura d'autres écrits après la trilogie psychiatrique !

Avec Dolores, il faut indéniablement quelque chose de fort et puissant, un plat qui vous mettra une petite claque, vous retournera tout en étant délicieux. Voici une recette de Tarte tatin à la banane épicée, à essayer d'urgence, tout comme le roman !! Bon appétit.

Tarte tatin à la banane épicée

Accueil > Recettes > Tarte tatin à la banane épicée Recette notée 19 - proposée par LolodeMontpellier Pour la pâte brisée : Pour la garniture : J'ajoute à ma liste de course Faites la pâte brisée : dans un saladier, mettez les 4 ingrédients, puis mélangez rapidement et formez une boule.

http://www.marmiton.org