09 novembre 2015

La passe-miroir - Les fiancés de l'hiver

Certains d'entre nous, (ils sont nombreux) (ok, j'en fais partie) ont du mal à se contenter d'un carré quand ils ouvrent une tablette de chocolat, ou d'un seul bonbon quand ils ouvrent un paquet, même s'ils savent qu'après ils auront mal au ventre. Pas de crise de foie en perspective, mais une gourmandise totalement addictive offerte par Christelle Dabos, dont c'est le premier roman. Et quel roman ! A un moment, quand les enfants crient, que le panier à linge sale déborde, on se dit, allez j'arrête pour l'instant, mais non... je... [Lire la suite]
Posté par Enelye à 21:48 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

07 novembre 2015

W3 - Le sourire des pendus

Me voilà enfin venue à bout de ce pavé de 883 pages, et un seul mot me vient à l'esprit : diabolique. Tous mes remerciements à Jérôme Camut et Nathalie Hug pour le gentil petit ulcère né dans mon estomac à l'occasion de la lecture de W3, le sourire des pendus (en même temps le titre annonce la couleur), roman à tiroirs qui ne laisse pas une seconde de répit.  "Nonnnn !!! pas par làààà!!!" "Ah mais c'est lui aloooors !!!!" "Regarde dans le BUREAU !!!!!!!!" "Les clééés !!!" "Sooors viite, la clepsydre !!!" (Ah non ça c'est... [Lire la suite]
Posté par Enelye à 10:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
02 octobre 2015

Entretien avec un vampire

- Bonjour Docteur, je ne comprends pas ce qui m'arrive...je ne dors plus la nuit, au petit matin le jour m'éblouit et je n'ai qu'une envie : aller me coucher ! Moi qui avais autrefois les joues roses et pleines, mon visage est désormais pâle et émacié. Je n'ai plus d'appétit, et j'ai l'impression de sentir des petits crocs déchirer ma chair en certaines occasions...je ne porte plus que des vêtements noirs et amples...oh mon Dieu non...serait-il possible...non, pensez-vous que...je pourrais...me transformer en... vampire... [Lire la suite]
Posté par Enelye à 12:36 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : , , ,
26 septembre 2015

Les yeux dans les arbres

Je vous demande pardon par avance pour cet article qui prendra certainement position, mais vraiment c'est plus fort que moi. Car Les yeux dans les arbres, de Barbara Kingsolver, c'est l'Afrique. Je n'y ai jamais mis les pieds parce que je ne suis pas sûre que j'aurais envie d'en repartir, mais un jour peut-être... Les filles de la famille Price, elles, quand elles arrivent dans le Congo belge qui vit ses derniers mois de colonisation, n'ont qu'une envie : retrouver au plus vite leur Géorgie confortable et bien connue. Il y a la... [Lire la suite]
Posté par Enelye à 10:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
10 septembre 2015

Il faut qu'on parle de Kevin

Hébétée, horrifiée, bouleversée et navrée, voilà dans quel état me laisse ce fameux Kevin après quelques heures en sa compagnie. Kevin est un américain de 15 ans qui va tuer plusieurs de ses camarades de lycée, comme d'autres petits américains l'ont réellement fait aux Etats-Unis, notamment dans le tristement célèbre lycée de Columbine. Peut-être, comme moi, vous êtes-vous demandé un jour dans quel environnement ces adolescents avaient grandi, comment se sentaient leurs parents après les tueries. Peut-être même, si vous avez... [Lire la suite]
Posté par Enelye à 10:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
03 septembre 2015

Le rasoir d'Ockham - Les cathédrales du vide

He bien Monsieur Henri, quel travail ! J'ai hésité longtemps à me lancer, parce que j'avais apprécié une précédente lecture, L'apothicaire, mais sans plus. Si j'ai décidé de vous présenter les deux ouvrages en une seule chronique, c'est que, tel un grand cru, H. Loevenbruck se bonifie au fil des pages. De vin il ne sera pas question ici (dommage, un petit St Joseph...hummm..à consommer avec modération bien sûr) mais de whisky single malt, péché mignon de Ari Mackenzie, analyste chez les RG et sorte de mix entre un Bruce Willis mode... [Lire la suite]
Posté par Enelye à 10:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

20 août 2015

Yeruldellger

Oui je sais, j'avais dit pas de chronique au mois d'août...mais franchement, je ne peux faire autrement que de laisser une trace de cette magnifique lecture ! Yeruldellger, c'est le titre et le nom du personnage principal (toujours impossible à retenir après plus de 600 pages de lecture) de ce roman policier qui se déroule en Mongolie. La Mongolie, pour l'inculte que je suis, c'était un pays obscur fait de steppes glaciales interminables où des gens en manteaux de fourrure essayaient de se réchauffer dans des yourtes chauffées aux... [Lire la suite]
Posté par Enelye à 22:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
02 août 2015

Malevil

Imaginez-vous, assis(e) tranquillement dans votre salon, à lire ces mots peut-être, et là...la fin du monde, celle que l'on redoute, celle qui remet les compteurs à zéro entre la Terre et nous, celle qui qui vous brûle sur votre divan. Cette fin, Robert Merle l'avait imaginée dans les années 70 et à Malevil, l'enfer laissera quelques survivants, qui vont tenter d'exister dans un monde atrocement vide. D'emblée, le thème est porteur, tant cette terreur de fin du monde est ancrée dans notre chair depuis l'âge de pierre, et l'auteur... [Lire la suite]
23 juillet 2015

Beignets de tomates vertes

Si j'aime autant les livres, c'est que dès la première page je plonge dans un univers, avec ses personnages, ses couleurs, ses odeurs, tout ce que j'imagine à travers les mots de l'auteur. Je suis l'un des personnages, j'habite en ces lieux, je respire le même air, et à la fin du roman, je suis en deuil de cet univers. Parfois, le deuil est rapide, mais souvent, je sais que le livre me hantera quelque temps. Le moins que l'on puisse dire est que Beignets de tomates vertes me hantera un moment. Ce joyeux fouillis de souvenirs... [Lire la suite]
20 juillet 2015

Au revoir là-haut

Comme souvent, je n'avais rien lu au sujet de ce roman pour en conserver toute la surprise, et le moins que l'on puisse dire est que je ne m'attendais pas à cela ! Le premier mot qui me vient à l'esprit est ironie, parce que toute l'histoire imaginée par Pierre Lemaître (bien que certains éléments du livre soient réels), est une vaste ironie dans laquelle les personnages sont ballottés au gré d'un destin odieusement farceur. Albert et Edouard, la première guerre mondiale, une tête de cheval, une gueule cassée, des... [Lire la suite]
Posté par Enelye à 13:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,